HP BSM Service Health Analyzer (SHA)




Une  façon plus intelligente de gérer votre informatique dans  un monde dynamique

HP Service Health Analyzer (SHA) -analyse prédictive et temps réel- est un outil qui s’appuie sur un modèle de service dynamique, pour vous aider à anticiper les défaillances avant qu’elles ne surviennent. C’est une véritable politique de prévention de la santé de votre infrastructure, HP Health Service Analyzer (SHA) vous permet d’anticiper en temps réel  où  et quand pourraient se situer les problèmes.

 Comment ça marche?

A partir d’un apprentissage du comportement de vos applications, SHA analyse en temps réel et décèle les phénomènes hors normes. Pour cela SHA s’appuie sur un « Service Model Run-time » RTMS moteur d’analyse pour déceler d’éventuels problèmes déjà rencontrés. SHA analyse des données historiques, apprend les comportements normaux, crée des seuils, priorise les problèmes et réduit le nombre d’alertes afin d’alerter à bon escient et pro-activement de la dégradation du service avant qu’il n’impacte l’activité de votre entreprise.

Technologie qui détermine le profil structurel des anomalies

De façon similaire à de l’ADN cellulaire qui renferme l’ensemble des informations nécessaires au développement et au fonctionnement d’un organisme, SHA a une capacité unique de capturer des anomalies, de les stocker dans une base de données, et d’en faire correspondre le profil structurel aux nouveaux évènements collectés.

Le profil technologique d’une anomalie structurelle est caractérisée par:

  •  de multiples violations des métriques ayant enfreint  leur seuil de référence
  •  le comportement temporel indiquant une occurrence anormale par sa fréquence
  •  une topologie de configuration technique (CI-CMDB) déjà répertoriée anormale

La technologie (DNA), qui détermine le profil technique structurel  des anomalies, corrèle les paramètres collectés de l’infrastructure technique sous-jacente aux profils répertoriés comme anormaux. Une fois le système ayant définit une anomalie, il la stocke pour une comparaison ultérieure  en utilisant les informations et les relations agrégées. Si une correspondance est trouvée, le système peut fournir des informations sur la façon de corriger le problème.

L’appariement proactif d’anomalies est essentielle  car il réduit le temps moyen de réparation en présentant des solutions connues à un problème similaire. Il fournit les informations sur l’ouverture des tickets d’incident qui contiennent des détails sur les causes profondes du problème rencontré et livre l’information pour l’assainissement immédiat. L’enregistrement des interventions permet les comparaisons (matchs) ultérieures pour déterminer la  similarité entre deux anomalies informatiques.

Assainissement rapide des problèmes

Quand quelque chose ne fonctionne pas correctement, SHA envoie des événements grâce à un outil de workflows qui lance une série de tickets d’incidents, flux automatisés pour prendre les mesures d’assainissement pour régler le problème avant qu’il ne pénalise les utilisateurs finaux.

 

Le point d’entrée du moteur RAD est un déclencheur constitué par une valeur historiquement considérée comme anormale. SHA a un mécanisme d’auto-apprentissage qui calcule les seuils de base pour tous les indicateurs recueillis.






A propos de l'auteur :

marc - spécialiste BSM

1 commentaire pour cet article


What a great blog



Veuillez respecter ces quelques règles avant la publication de votre commentaire :

- Aucun message à caractère raciste, xénophobe, pornographique, diffamatoire ou homophobe,
- Evitez le langage SMS et les majuscules utilisées de façon abusive,
- Pas de warez, pas de P2P, pas de lien de téléchargement illégal.
- Enregistrez-vous pour commenter sans avoir besoin de remplir les champs.

Cet espace est aussi le vôtre, respectez-le !